Disons les choses, j’ai largement préféré la version suédoise de Millenium, avec une Lisbeth Salander des plus crédibles, et une version plus proche de la glauquitude du roman.
Mais pour le lancement du cover américain avec Daniel Graig, le dispositif transmedia mis en place était des plus créatifs. Sans doute plus que le film. Un cas d’école pour les apprentis marketeurs. Enjoy.

Laisser un commentaire