Le monde a changé. En 2011, l’entreprise pressent obscurément que les règles du jeu pour toucher de nouveaux clients et faire rayonner sa marque sont modifiées. Votre service marketing réfléchit, étudie, se demande où aller, quels canaux utiliser et comment ne pas être absent des nouveaux terrains de jeux. Suite aux précédents billets sur la promotion des entreprises B2B, voici quelques pistes pour entrer dans la discussion et reposer les fondamentaux du marketing les mieux partagés au monde.

1) Du contenu, du contenu : en B2B encore plus qu’en B2C, le contenu est la clé de voûte de toute stratégie. Convaincre de futurs acheteurs passe par une large explication des bénéfices apportés par votre produit. Outre le prix, le facteur déterminant dans l’acte d’achat est l’assurance. Les témoignages clients et business-cases sont les meilleurs alliés des entreprises. Ajoutez quelques livres blancs pour contextualiser l’environnement technique et vous avez une bonne base de départ. Sur ces piliers, ajoutez des applications : calculettes des économies réalisées, du temps gagné, du ROI etc. Utilisez la curation : vous maîtrisez votre domaine, mais n’avez pas forcément une histoire quotidienne à raconter, mais la présence online exige de la nouveauté. Créez un journal de veille sur votre secteur, faîtes un catalogue feuilletable (flipbook), élaborez une présentation et partagez là sur Slideshare ou autre…Et bien sûr le blog reste un atout majeur pour la visibilité. Déclinez tous vos contenus, agrégez, synthétisez, recyclez, compilez…On n’invente rien, on reformule.

2) La vidéo accélère la conversion, c’est prouvé. Impossible aujourd’hui de lancer un nouveau service ou produit sans l’accompagner d’une vidéo. Réaliser une vidéo est devenu très simple et il est facile d’avoir des vidéos professionnelles à moindre coût. L’imagination est au pouvoir : business cases, témoignages clients, interviews d’experts, promotion d’un évènement, plateaux sur un sujet, démonstrations…la seule limite est la créativité de vos partenaires.

3) Les réseaux sociaux. Faut-il le rappeler ? Seules 3% des entreprises ne voient absolument aucun intérêt à aller sur les réseaux sociaux. Les places vont devenir chère set il va falloir être très pointu pour accaparer l’attention de vos clients. Etre présent sur ces nouveaux canaux permettent d’être à l’écoute de vos clients et prospects, réalisez une veille efficace, et assure votre promotion dans un cercle vertueux et itératif. Il y a beaucoup, trop, d’informations sur les façons d’utiliser ces nouveaux canaux. Mais les règles et questions de bases sont simples : où se trouvent vos clients ? vos prospects ? Quels outils utilisent-ils ? Comment leur parler ? Quels sont leurs attentes ? Un minimum de réflexion s’impose. Et avant de se lancer rappelez-vous, le “connais-toi toi-même » de Socrate est le pré-requis de base. Inutile d’entamer une campagne conversationnelle avec vos clients/prospect si votre discours est décalé de votre réalité et de votre adn. Inutile aussi d’y aller si vous confiez cette tâche à la personne « qui connaît un peu Twitter » et qui n’a qu’une faible connaissance de l’entreprise, que votre campagne ne soit pas couplée à un dispositif global de communication. Fixez-vous des objectifs et mesurez-les.

4) Salons virtuels et place de marché : Economique et écologique, les salons virtuels gagnent du terrain. Si les salons physiques restent essentiels, le salon virtuel permet une présence constante sur Internet et autorisent grâce aux technologies flash ou 3D de véritables prouesses en termes de conversion. Cette piste naissante n’est pas à négliger pour réaliser la promotion de votre entreprise. Tout comme les places de marché, vieux concept sans cesse rennaissant, mais très efficace.
Pour en savoir plus : salonsvirtuels.fr

Laisser un commentaire